l'Assurance vie et les taux garantis pour 2009 : offre commerciale ou réalité financière ?

Avec la crise financière, les épargnants se sont repliés sur les placement offrant le plus de sécurité. La réponse des banques ne s'est pas fait attendre : la plupart d'entre elles ont doté leurs contrats d'assurances vies de taux garantis pour 2009. Mais que valent ces offres ? Est-ce un simple appât marketing ?

Les meilleurs contrats d'assurances vie présentant ces taux garantis sont les suivants :



Aviva propose, jusqu'au 28 novembre 2008 une offre qui permet à l'assuré effectuant un versement minimum de 5.000 euros, de bénéficier jusqu'au 2 octobre 2009 d'un rendement de 5,40% sur le fonds en euros. Le plafond de versement est limité à 75.000 euros. A l'issue de la période de rémunération garantie, soit le 2 octobre 2009, l'assuré pourra effectuer un arbitrage gratuit vers d'autres supports.

Un taux garanti de 5,01% net pendant 2 ans est proposé via le site discount-placements.fr sur le contrat SwissLife Stratégic, accessible dès 7.500 euros. La même offre est faite sur le contrat de capitalisation, Swiss Life Stratégic.

A la Caisse d'Épargne, pour tous les versements effectués entre le 15 septembre 2008 et le 31 décembre 2008 sur les contrats suivants : Yoga, Initiatives Transmission, Aïkido, Nuances 3D et Nuances Grenadine, les fonds en euros concernés bénéficient d'un rendement garanti de 5% nets jusqu'au 31 août 2009. Le taux est attribué au 31 décembre 2009 et l'assuré ne doit pas effectuer de retrait avant fin 2009.

Le Crédit Mutuel Nord Europe garantit un taux de 4,60% sur le fonds en euro de son contrat  ACMN Avenir, cela jusqu'au 31 décembre 2009 à condition que le versement initial ou complémentaire soit effectué entre le 4 novembre 2008 et le 13 décembre 2008. Cette offre est valable pour tout versement investi en totalité sur le fonds en euros ou à hauteur de 80% sur le fonds en euros et pour les 20% restant sur le fonds Cambacérès Quiétude. La répartition initiale du versement doit être conservée jusqu'au 31 décembre 2009.

Le site Internet Linxéa a lancé début novembre un nouveau multisupport (avec l'assureur ACMN Vie) LinXéa Evolution. Son fonds en euros, Sélection Rendement, offre pour les versements effectués entre le 17 novembre et le 31 décembre 2008, un taux minimum garanti de 4,60% pour 2008 et 2009.

Le Crédit Agricole propose sur son nouveau contrat d'assurance vie destiné aux jeunes (lancé en novembre 2008), "Vers l'Avenir", un rendement garanti de 4,50% sur le fonds en euros jusqu'au 31 décembre 2009. Ce taux est servi quelle que soit la période de souscription dès lors que la souscription a lieu avant la fin 2009.

Chez MMA pour tout nouveau versement effectué du 3 novembre au 31 décembre 2008, le taux net versé est de 4,40% jusque fin 2009. Ce taux ne concerne que les nouveaux versements, pas les anciens.

Dans le cadre du contrat multisupport haut de gamme, Ebène, (accessible à partir de 150.000 euros), la Société Générale, offre pour tout versement effectué entre le 25 septembre et le 31 décembre 2008, un taux garanti en 2008 et 2009 allant de 4,40% à 4,90% sur le support en euros. Ces taux sont accordés à condition de ne pas procéder à un rachat partiel sur les supports en unités de compte ou à un arbitrage en sortie des unités de compte vers le support en euros jusqu'au 31 décembre 2009.

Des taux garantis très variables

Chez un même assureur, le taux garanti sur le fonds en euros peut varier selon les contrats. D'une part, parce que tous les contrats n'utilisent pas le même fonds en euros, d'autre part, parce que les frais annuels de gestion peuvent différer d'un contrat à l'autre. Mais, comment est calculé un taux garanti ? " Pour donner un taux minimal garanti l'assureur se fonde sur l'estimation du rendement de son fonds en euros pour l'année concernée. Au niveau réglementaire le taux du fonds en euros qu'il va garantir ne peut pas être supérieur à 85% du rendement des actifs des 2 dernières années (article A 132-3 du code des assurances). Donc une entreprise qui aurait fait des rendements de ses actifs de 5,60% et 5,40%, par exemple, peut garantir au maximum : 5,60 + 5,40 = 11,00 / 2 = 5,50 X 0,85 = 4,675 %, à charge pour elle de financer ses frais de gestion s'ils sont supérieurs à l'écart entre ce taux garanti et son rendement réel. Ce texte fixe bien un taux maximum autorisé, et c'est pourquoi nous préférons partir de l'approche : rendement prévisionnel moins frais de gestion, en vérifiant évidemment le respect de cet article. Pour notre part, nous proposons selon les contrats des taux mini garantis qui s'échelonnent de 4,10% sur le contrat Skandia Archipel à 4,60% sur Altaprofilts ", explique Bernard Lebras, directeur général de ACMN Vie.



Pour ceux qui veulent la sécurité absolue ou qui cherchent une solution d'attente

Les offres de taux garantis apportent un rendement intéressant pour les épargnants qui recherchent une sécurité totale ainsi que pour ceux qui souhaitent, en fonction de leur profil investisseur et de leur horizon de placement, différer leur investissement en unités de compte sur leur contrat d'assurance-vie. Mais parfois certaines conditions sont à respecter.

" Les taux nets que nous garantissons sur les contrats Internet sont sans condition d'investissement en unités de compte. Ils sont valables aussi bien pour les nouveaux versements que pour les stocks et donc pour les transferts des UC vers le fonds en euros. Ces taux minimaux garantis s'appliquent donc à tout le monde. Sur d'autres contrats, nous pouvons être amenés à faire des opérations de taux mini garantis uniquement pour les nouveaux versements lors de campagnes commerciales ", ajoute Bernard Lebras.

Grâce aux taux minimum garantis, les assurés ne subissent pas les baisses des rendements. Néanmoins, ils peuvent profiter d'éventuelles augmentations du taux du fonds en euros. " Bien entendu, cette pratique de taux minimum garantis peut amener deux taux différents, par exemple, un taux de 4,50% sur les nouveaux versements et un taux de 4,20% sur le stock, mais cette différence ne vaut que pour une période déterminée et elle peut permettre aux nouveaux clients de bénéficier d'un bonus" , poursuit Bernard Lebras.

Des limites et des contraintes

Tous les assureurs ne sont cependant pas des adeptes du taux garanti. Même si cette pratique est idéale pour sécuriser son patrimoine, elle comporte des limites et des contraintes. " Je suis défavorable à la pratique des rendements garantis car ce sont des taux d'appels qui ne correspondent pas à la réalité financière. Ensuite, cela rompt l'équité entre les assurés d'une même compagnie et d'un même contrat. Je ne crois pas à la vertu de capter une clientèle nouvelle qui demain sera oubliée. Ces taux garantis sont uniquement des pratiques commerciales qui ne me paraissent pas satisfaisantes sur un plan pédagogique et au niveau de la transparence. Nous savons très bien que les actifs des assureurs ne peuvent pas donner aujourd'hui du 5% nets. Quand on regarde les taux des contrats comment peut-on expliquer que les anciens contrats ne soient plus rémunérés qu'à 3,50% alors que les nouveaux le sont à 4,50%", s'inquiète Didier Brochard directeur général de ASAC Fapès...


Comments